Accueil site Tableur Programmation Outils XML Téléchargement Informations



Exemples Xml

Page Html

Deux colonnes 
 
Introduction
Section et titre
  Titre hors section
  Section 1
  Sections
Paragraphe
  Hors section
  Avec liens
  Multi-liens
  En retrait
Liste
  Avec tirets
  Avec numéro
  Tous les styles
Encadré
  Avec liste
  Avec lien
Image
  Insérer une image
  Dans une ligne
  Centre (exemple 1)
  Centre (exemple 2)
  Gauche
  Droite
  Gauche + texte (Tab)
  Droite + texte (Tab)
  G + texte puis D + texte
  Gauche dans texte
  Droite dans texte
  Lien sur image
SourceHtml
  Page d'accueil
Page Html
  Intégration
  Deux colonnes
Tableau
  Exemple
  Avec Images
  Avec Images et liens
Test
  Toutes les balises
 
Les Aborigènes
Les Aborigènes d’Australie ont souvent été présentés par leurs colonisateurs comme de simples chasseurs-cueilleurs n’ayant, de ce fait, ni attachement au sol ni droits sur leurs territoires.
La réalité est plus complexe, comme en attestent les très nombreux témoignages des premiers Européens à avoir exploré le continent. Au moment du contact, les notes des explorateurs font en effet état, de manière consistante, répétée et souvent illustrée, de pratiques agricoles et piscicoles avancées et adaptées à un environnement exigeant et fragile.
Ces techniques ingénieuses et fort bien maîtrisées permettaient alors de subvenir de manière permanente et satisfaisante aux besoins de populations importantes, souvent sédentarisées dans des villages étendus aux constructions élaborées et durables. Ces mêmes techniques permettaient en outre d’accueillir, sur certains sites, à intervalles plus ou moins réguliers, de grandes manifestations culturelles rassemblant un nombre très important d’individus
Les Aborigènes du désert d’Australie peignaient dans des abris sous roches, sur le sol, sur leur corps ou sur des objets. Mais ces peintures, à base de pigments, de plumes et de végétaux, étaient ensuite effacées. À partir de 1953, leur vie dans le désert est menacée par la sécheresse et par l’installation d’élevages d’animaux sur leurs territoires. Une partie des Aborigènes est alors réunie dans une sorte de réserve, à Papunya.
En 1971, Geoffrey Bardon, un jeune professeur de dessin arrivé à Papunya, remarque que les anciens de la tribu ne transmettent plus leur art aux jeunes. Il demande à des artistes de venir dans les classes expliquer aux jeunes les traditions. Puis ils peindront une grande fresque sur le mur de l’école avant de le faire sur des panneaux de bois.
C’est la première fois qu’ils réalisent leurs peintures traditionnelles sur des tableaux. Un mouvement artistique était né, celui de la peinture aborigène moderne.

© SiteXmlToHtml avril 2020 - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.