Accueil site Tableur Programmation Outils XML Tic en stock Téléchargement Informations



Quelques dates

Matérel informatique

Introduction 
 
Introduction
Quelques éléments
  Processeur
  Tube à vide
  Carte perforée
  Bande perforé
  Relais
Ordinateurs à relais
  1941
  1944
Ordinateurs à tubes
  Fiabilité
  1943
  1945
Ordinateurs à transistors
  Transistors
  1951
  1959
Ordinateurs avec c.i.
  Circuits intégrés
  1965
  1966
  1969
  1970
Les micro-ordinateurs
  Genèse
  1976
  1981
L'informatique familiale
  Introduction
  1980
  1981
  1982
  1983
  1984
  1985
  1986
  1987
Les PC compatibles
  Introduction
  1979
  1986
  1989
  1993
  1994
  1995
  1997
  2000
  2006
Informatique IBM
  Evolution
  1990
  2021
Ordinateurs Apple
  Evolution
  1988
  1994
  2020
Autres ordinateurs
  Matériel Intel
  Matériel Microsoft
Station et serveur
  Introduction
  Processeur Itanium
  Processeur Xeon
Supercalculateur
  Introduction
  2004 à aujourd'hui
Recherche
  Semi-conducteur
  Intelligence artificiel
  Neurone artificiel
  Ordinateur quantique
 
Les calculateurs
Un calculateur est une machine effectuant des calculs arithmétiques, algébriques ou logiques. La machine d'Anticythère (Grèce antique), un mécanisme d'engrenage capable de calculer la date et l'heure des éclipses solaires et lunaires, est le plus ancien calculateur connu. Les premiers calculateurs étaient mécaniques (roues dentées, engrenages, ...), ils ont été ensuite électromécaniques (relais),puis électronique (tube à vide).
Si les premiers ordinateurs ont été réalisés après 1945 (date des travaux de John Von Neumann), leur conception repose sur le résultat de divers prototypes tels que l'Harvard Mark I (IBM - 1944) et le Z3 (allemagne - 1941), machines électromécaniques programmables commencées en 1939, et surtout de deux calculateurs électroniques : le Colossus du service de cryptanalyse britannique en 1943, l'Eniac en 1945.
Les ordinateurs
C’est en 1955 que le mot « ordinateur », un mot français, fut adopté pour baptiser l’IBM 650, à la place du mot anglais computer, qui était à cette époque plutôt réservé à la recherche scientifique.

En quelques années, on est passé de l'ordinateur « central » (en anglais mainframe), à l'informatique distribuée avec les mini-ordinateurs (populaires dans les années 1970) puis à l'informatique individuelle (et familiale) avec les micro-ordinateurs.
Dans un ordinateur des années 1959 à 1965, il y avait encore des parties mécaniques comme des relais et de nombreuses cartes, certaines pour la partie logique composées de transistors. D'autres contenaient les premiers « circuits intégrés » qui regroupaient au début 3 ou 4 semi-conducteurs sur un seul support. La mémoire à tores magnétiques fut la forme dominante de mémoire vive des ordinateurs de 1955 à 1975.


Cette mémoire était composée des petits tores (anneaux) de ferrite traversés
par des fils qui servaient à y écrire et y lire des informations, photo personnelle.

La programmation se faisait alors par cartes perforées
Les années 1980 à 1990,voient l'évolution des techniques et de la montée en puissance des ordinateurs personnels, les caractéristiques techniques des ordinateurs de milieu de gamme se confondent avec celles des micro-ordinateurs. Les ordinateurs de milieu de gamme sont alors appelés serveur ou station de travail en référence à l'usage le plus courant qui est fait de ces machines, et la désignation mini-ordinateur n'est plus utilisée.
Les micro-ordinateurs
En 1972, le premier micro-ordinateur français, le Micral, équipé d’un microprocesseur et doté de dimensions réduites, fut commercialisé par R2E, une société française, à un prix très bas pour l’informatique de l’époque : 8 500 francs. Il est considéré comme le premier micro-ordinateur de l’histoire. En 1978, R2E fut absorbée par CII Honeywell-Bull.
En avril 1976, la société Apple produit l'Apple I, l'un des tout premiers micro-ordinateurs individuels
IBM lance en 1981 son premier PC (personnal computer) ordinateur personnel grand public aux Etats-Unis
La micro-informatique familiale
Elle s'est développée à partir de 1980 dès que les micro-ordinateurs ont pu être de taille réduite, facilement mis en œuvre et de prix abordable.
Au début, ces micro-ordinateurs étaient réservés à un public d'initiés, livrés en kit comme le ZX80 pour réduire le prix Puis ils furent produits en plus grand nombre avec la demande croissante.
La micro-informatique familiale comme l'offre s'emballa. On vit une explosion de machines de différentes marques dont certaines sont complètement tombées dans l'oubli.
Ce fut l'ère du ZX81, du commodore 64, du Spectrum, du TO7, de l'Amstrad cpc ...
Parallèlement l'industrie nouvelle du logiciel se développa, logiciels utilitaires, logiciels éducatifs et bien évidemment des jeux.
A partir de 1985, l'Atari ST et l'Amiga de Commodore se partageront le haut de gamme de l'informatique familiale jusqu'au début des années 1990 où l'IBM PC et compatibles envahiront inexorablement le marché.

© SiteFormTice avril 2021 - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.